Quelle décote pour départ anticipé à la retraite ?

Quelle décote pour départ anticipé à la retraite ?

cadres et les non-cadres du secteur privé voient leurs pensions complémentaires Arrco et Agirc réduites de 10 % pendant 3 ans, à compter du 1er janvier 2019. En effet, si vous avez droit à votre pension de base complète, votre pension complémentaire sera réduite de 10 % pendant 3 ans Les , même en cas de départ anticipé pour une longue carrière.

Lire également : Quel diplôme pour être animateur en maison de retraite ?

Mais de quoi s’agit-il exactement ? Comment éviter cette pénalité sur votre pension Agirc-Arrco ? Voici les différentes conditions pour ne pas être soumis à cette pénalité.

Conditions d’âge

La pénalité de 10 % de l’Agirc-Arrco s’applique aux :

A découvrir également : Quelle pierre pour quel anniversaire de mariage ?

  • les pensionnés nés le 1er janvier 1957 ou après cette date ;
  • les personnes qui demandent à prendre leur retraite après l’âge de 67 ans.

Si vous avez obtenu la pension de base avant le 1er janvier 2019, votre rente ne sera pas réduite non plus, quelle que soit la date de votre départ.

Conditions relatives à votre date de départ

Pour échapper aux 10 % pénalité appliquée par Agric-arrCo, la première solution consiste à travailler au-delà de sa date de plein tarif. Ainsi, vous ne serez pas touché par cette réduction si vous reportez votre retraite supplémentaire d’un an après avoir obtenu votre base tarifaire complète.

De plus, si vous repoussez cette période de deux ans, vous aurez droit à une prime de 10 % pendant un an sur votre pension complémentaire. Si vous reportez votre départ de 3 ans, votre rente Agirc-Arrco sera majorée de 20 % pendant un an et de 30 % si vous le reportez de 4 ans.

En outre, si vous demandez votre pension complémentaire sans remplir les conditions de base pour une retraite à temps plein, votre pension est réduite de façon permanente . La réduction temporaire de 3 ans à 10 % ne s’applique pas.

Conditions relatives au montant de vos

Les retraités bénéficiant d’une allocation de solidarité spécifique à la retraite ne sont pas concernés par cette pénalité de 10 %. Ce dernier ne s’applique pas non plus à ceux qui perçoivent les pensions les plus modestes, c’est-à-dire les retraités exemptés de CSG revenus . Mais dans ce cas, une réduction de 5 % pendant 3 ans peut être appliquée en fonction du montant de votre rente.

Conditions relatives à votre condition physique

Cette réduction n’est pas appliquée si :

  • Vous êtes atteint d’une incapacité permanente partielle de 20 % ou plus à la suite d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle ;
  • vous avez obtenu votre pension en tant que travailleur handicapé (avec une incapacité permanente d’au moins 50 %) ;
  • Vous avez obtenu votre pension en raison d’une incapacité de travail ;
  • Vous avez une pension d’invalidité avant la date de départ
  •  ;

  • Vous recevez l’allocation d’amiante ou de mineur de fond.

Conditions d’accompagnement d’un être cher

Vous ne serez pas affecté par la pénalité de votre rente Agirc-Arrco de 10 % si vous remplissez l’une des conditions suivantes :

  • Vous percevez votre pension en tant que parent d’un
  • enfant handicapé ou en tant que soignant familial ;

  • vous êtes considérée comme une mère qui travaille.

N’hésitez pas à faire des simulations avec différents âges de retraite à l’aide du calculateur de retraite disponible sur le site Web d’Agirc-Arrco. Cela vous permettra de connaître vos possibilités pour éviter ladite pénalité.

En cas de litige, nous vous invitons à contacter le médiateur de l’AGIRC-ARRCO .