Pourquoi choisir le métier d’accompagnant éducatif et social ?

Pourquoi choisir le métier d’accompagnant éducatif et social ?

Le soutien éducatif et social (AES) est un professionnel qui accompagne les personnes en situation de handicap ou fragiles dans leurs actions quotidiennes. Cette profession est en plein développement et sera particulièrement axée sur le recrutement dans les années à venir. Nous vous donnons toutes les informations dont vous avez besoin pour devenir un AES.

Quelles sont les missions de l’AES ?

La mission du soutien éducatif et social est d’intervenir dans la vie quotidienne des personnes en situation de handicap, des enfants ou des adultes, mais également auprès des personnes âgées vulnérables. Il connaît les besoins spécifiques de ce type de public et surmonte les obstacles liés au manque d’autonomie. Le professionnel est en mesure d’aider ces personnes à faire face et à maintenir leur autonomie au maximum. Les attentes deviennent donc de plus en plus importantes lorsqu’il s’agit de soutien par un professionnel. C’est le cas des AES dont la mission est d’intervenir au quotidien auprès des personnes en difficulté pour les aider à compenser un handicap, une fragilité ou des obstacles limitants.

Lire également : Comment fonctionne les miles Air France ?

Comment l’AES évalue-t-il les besoins ?

L’AES tient compte des besoins spécifiques des personnes qu’il supervise. Il évalue le handicap, la maladie ou les fragilités de chaque personne et s’enquiert également du projet de vie visé par la personne. Il l’accompagne ensuite en personnalisant ses interventions. L’AES comporte également des difficultés liées à un mode de vie ou à un âge précis. L’AES travaille avec des personnes de tous âges. Il peut s’occuper aussi bien des petits enfants que des personnes âgées.

Lire également : 12k brut en net : calculer son salaire en net mensuel (cadre et non cadre)

Il intervient autant dans les actes de la vie quotidienne que dans les activités de loisirs des personnes qu’il soutient. L’AES peut également se spécialiser dans une variété de structures. Il peut donc aussi bien fonctionner dans les foyers que dans un foyer d’accueil, un institut thérapeutique ou même en milieu scolaire. L’AES s’occupe également des courses, des tâches ménagères ou du nettoyage des personnes. Il peut également soutenir les personnes fragiles dans les domaines sportifs, culturels ou des activités associatives afin de les aider à maintenir leur lien social.

Quelles sont les qualités essentielles pour être un AES ?

Pour devenir un AES, il est impératif de posséder certaines qualités dont :

  • une grande capacité d’écoute pour mieux comprendre les besoins des personnes,
  • avoir un vrai sens des responsabilités, car les personnes dont s’occupe l’AES lui confient leur vie,
  • être dynamiques et réactives,
  • aimer les interactions sociales,
  • être endurantes,
  • être patient et tolérant,
  • être enseignant,
  • avoir un bon sens de l’initiative tout en sachant laisser la liberté de décision aux gens
  • aimer prendre soin des autres

Quelle formation pour devenir AES ?

Pour pouvoir exercer en tant qu’AES, il est impératif d’être titulaire d’un diplôme d’État de soutien éducatif et social. Il s’agit d’une reconnaissance équivalente à un diplôme de niveau V (tel qu’un CAP ou un BEP). Ce diplôme est en fait une association entre le diplôme d’assistant de vie sociale et celui d’aide médico-psychologique. Pour espérer obtenir ce diplôme, vous devez suivre une formation théorique et pratique. Mais pour accéder à ce niveau, il est également possible de bénéficier d’une validation de l’expérience acquise en fonction de son passé professionnel. La formation se concentre sur un apprentissage commun des connaissances puis sur une spécialisation. Le candidat pourra choisir entre :

  • soutien à la vie dans une structure
  • soutien collectif à la vie à domicile
  • soutien à la vie en milieu scolaire et dans la vie quotidienne de l’enfant

Comment intégrer la formation AES ?

Pour pouvoir suivre la formation, le candidat doit obtenir un concours comprenant un questionnaire écrit et un entretien pour évaluer ses connaissances du métier, mais également ses motivations pour exercer ce métier. Il est conseillé de préparer le concours avant de s’y rendre pour connaître les exigences de cette validation des connaissances.

Quelles sont les heures d’ouverture de l’AES ?

Les horaires varient considérablement selon la structure pour laquelle l’AES fonctionne. Cela dépend également de la spécialisation choisie par l’AES. Il est possible qu’il fasse des quarts de travail de jour ou de nuit, mais il est également possible qu’il travaille le week-end. L’AES peut également fonctionner à mi-temps dans deux structures différentes. Les personnes accompagnées ne sont pas toujours à la recherche d’aide et l’AES n’aura pas besoin d’intervenir auprès d’elles toute la journée.

Il devra parfois rendre visite à plusieurs bénéficiaires en une seule journée. Dans une structure, l’AES bénéficiera souvent d’horaires plus fixes en fonction des besoins de l’établissement.

Le salaire d’un AES

Au début de sa carrière, l’AES recevra un salaire équivalent au SMIC s’il travaille à temps plein.

Comment fonctionne concrètement un AES ?

Selon le lieu d’intervention, l’AES effectuera des tâches très différentes.

  • Travailler à domicile : il s’occupe de la préparation des repas, des courses, des tâches ménagères telles que le nettoyage, le repassage ou la vaisselle selon les besoins ou les difficultés de la personne. Il peut également gérer le fait de se lever et d’aller au lit de la personne qu’il aide, ou fournir des soins corporels tels que le lavage. L’AES est également autorisé à prendre certaines mesures administratives pour payer les factures, déclarer des impôts ou répondre aux services administratifs.
  • Travailler dans une structure : l’AES accompagne les personnes dans le besoin tout au long de la journée. Il gère les actions du lever du soleil jusqu’à l’heure du coucher. Il pratique des actes d’hygiène et aide les gens à s’habiller ou à se déplacer. Mais il les invite également à participer à des activités artistiques ou sportives dans les limites de leurs facultés. Il adapte chaque activité en fonction des capacités de chacun.
  • Travailler en milieu scolaire : l’AES soutient les enfants, mais aussi les adolescents tout au long de la scolarité. Il les accompagne également dans leurs activités de loisirs. L’AES ne peut accompagner qu’un ou plusieurs enfants selon les besoins de chacun. Cela peut les aider à comprendre des notions qu’ils n’ont pas comprises ou les aider à mettre en pratique pour mieux comprendre les connaissances.

C’est pour cette raison que vous devez choisir soigneusement votre spécialisation au moment de la formation, les missions étant très différentes selon le lieu de travail.