Comment utiliser Chrysope pour protéger vos plantes ?

Comment utiliser Chrysope pour protéger vos plantes ?

Si vous cultivez des plantes, vous savez que les insectes nuisibles peuvent ravager et dévaster vos cultures. Pour les producteurs biologiques ou ceux qui souhaitent minimiser leur utilisation de pesticides, tenir les insectes nuisibles à distance peut être un défi supplémentaire. L'une des façons dont de nombreux producteurs biologiques ripostent consiste à utiliser des processus naturels pour contrôler ces insectes. Pour ce faire, ils s'associent à des insectes bénéfiques. Les chrysopes sont l'un de ces insectes bénéfiques qui peuvent naturellement aider à réduire une variété de ravageurs du jardin sans avoir besoin de déployer des pesticides. Dans cet article, nous verrons comment identifier les chrysopes vertes, leurs avantages pour votre jardin, et même comment les attirer dans votre ferme.

Pourquoi protéger les plantes ?

A lire aussi : 12k brut en net : calculer son salaire en net mensuel (cadre et non cadre)

Quelle que soit votre expérience en tant que jardinier, les parasites et les maladies peuvent attaquer vos plantes. Un arrosage régulier par temps sec et le maintien du niveau de nutriments disponible dans le sol peuvent vraiment aider vos plantes à résister aux maladies pendant les mois d'été. Les plantes sèches aux racines sont particulièrement sensibles au mildiou, cette maladie fongique grise et poudreuse qui apparaît soudainement sur les feuilles, les tiges et les fruits à la fin de l'été. Donc vous devriez protéger vos plantes pour éviter que les maladies les attaquent.

A lire aussi : Qu'est-ce qu'une mesure d'assistance éducative ?

Qu'est-ce que Chrysope et comment agit-il ?

Les chrysopes sont des mouches vertes vives, minces, dotées d'ailes délicatement veinées et de longues antennes. Les chrysopes adultes mangent du pollen, du nectar et du miellat des pucerons et des cochenilles. Certaines espèces se nourrissent également de ravageurs. Les larves de chrysope, communément appelées lions de pucerons, mesurent environ 3/8″ de long avec de grosses têtes et des corps bruns tachetés de gris jaunâtre. Ces larves affamées consomment facilement de nombreux ravageurs gênants du jardin, notamment les pucerons, les thrips, les acariens et les aleurodes. Ils mangent des œufs d'insectes ainsi que les insectes. Les œufs de chrysope sont faciles à identifier. Ils sont tenus en l'air sur une tige filiforme attachée à une feuille.

Les avantages de l'utilisation de Chrysope pour protéger les plantes

L'intérêt pour l'utilisation de ces prédateurs bénéfiques en tant que composante des programmes de lutte intégrée contre les ravageurs. Pour les cultures de plein champ et horticoles, a récemment augmenté alors que les producteurs recherchent des alternatives aux insecticides pour lutter contre les insectes ravageurs. Au stade larvaire, les chrysopes se nourrissent férocement et consomment un grand nombre d'une grande variété de petits insectes, notamment des pucerons, les aleurodes, les thrips, des cochenilles, des psylles, des acariens, des petites chenilles, des cicadelles, ainsi que des papillons de nuit et d'autres œufs d'insectes.

Efficacité contre les parasites

Les larves de chrysope sont connues pour se nourrir d'une grande variété d'arthropodes à corps mou, y compris de nombreuses espèces de pucerons, de chenilles, d'œufs d'insectes, d'araignées et d'acariens. L'utilisation de chrysopes verts dans les serres peut être efficace en utilisant des lâchers multiples ou inondatifs. Les larves de chrysope verte ou les œufs du prédateur peuvent être libérés pour lutter contre les ravageurs dans les serres. Pour la lutte antiparasitaire au champ et en serre, l'utilisation de chrysopes verts peut être un élément efficace de la lutte antiparasitaire. Les chrysopes vertes auraient également un certain degré de résistance à un certain nombre d'insecticides. Cette résistance aux insecticides peut être favorable au maintien des populations de prédateurs, même lorsqu'un traitement chimique est nécessaire pour atténuer l'augmentation inattendue des ravageurs.

Non toxique pour les humains et les animaux

Les chrysopes ne sont ni nocives ni dangereuses pour les humains. Mais elles sont dangereuses pour les autres insectes de votre jardin. Au stade larvaire, les chrysopes dévorent les pucerons et autres ravageurs tels que les cochenilles. Les thrips et les aleurodes juvéniles en grand nombre. Pour cette raison, ils sont communément appelés "lions pucerons". Les larves de chrysope ont de longues mandibules incurvées qui semblent pouvoir infliger une blessure douloureuse, mais elles ne mordent ni ne piquent les humains.

Respectueux de l'environnement

Il n'y a pas de meilleurs prédateurs pour consommer de grandes quantités d'œufs et les corps mous des pucerons, des cochenilles, des tétranyques, des nymphes des cicadelles, des œufs de chenilles, des cochenilles et des mouches blanches. Une fois devenus adultes, leur régime alimentaire se transforme en nectar, en pollen et en miellat récolté sur les pucerons. L'un des avantages de l'utilisation des chrysopes pour la prévention des ravageurs est qu'elles restent en place et ne migrent pas comme d'autres insectes bénéfiques traditionnellement utilisés comme les coccinelles. Ils sont également cultivés au lieu d'être récoltés dans la nature. Ils sont simplement une option beaucoup plus durable pour votre jardin.

Comment utiliser Chrysope pour protéger vos plantes ?

Les chrysopes verts sont des prédateurs de nombreuses espèces d'insectes et d'acariens nuisibles. Voici quelques étapes importantes qui montrent comment utiliser les chrysopes.

Étape 1 : Identifier les parasites présents sur les plantes

Des changements dans la couleur ou la texture des feuilles peuvent signaler un problème d'insectes. Les feuilles peuvent devenir tachetées, mouchetées ou jaunies lorsque des insectes sont présents. 

Étape 2 : préparer la solution de Chrysope

Si vous relâchez des coccinelles dans votre jardin, vaporiser ce mélange sur vos plantes pour les nourrir tout de suite afin qu'elles s'attardent un peu plus longtemps.

  • 1 litre d'eau

  •  10 cuillères à soupe de sucre blanc

Dans un récipient en verre ou en plastique, mélanger le sucre dans l'eau jusqu'à ce qu'il soit dissous.

Étape 3 : Appliquer la solution sur les plantes

Versez la solution dans un flacon pulvérisateur et pulvérisez-la sur les plantes fortement infestées de pucerons. Cette recette utilise un peu de miel pour attirer les bons insectes.

Étape 4 : Répéter l'application selon les besoins

Si les résultats escomptés ne sont pas obtenus. Ou bien vous voulez attirer davantage de chrysopes dans votre jardin, répéter la procédure décrite à l’étape 3.

Astuces pour maximiser l'efficacité de Chrysope

Les jeunes larves étant sensibles à la dessiccation, elles doivent avoir besoin d'une source d'humidité. 

Les chrysopes adultes ont besoin de nectar ou de miellat comme nourriture avant la ponte. Et elles se nourrissent également de pollen. Par conséquent, les plantations doivent inclure des plantes à fleurs et un faible niveau de pucerons doit être toléré.

 Des aliments artificiels et des substituts de miellat sont disponibles dans le commerce. Et ont été utilisés pour augmenter le nombre et l'activité des chrysopes adultes. Ces produits peuvent fournir suffisamment de nutriments pour favoriser la ponte.

  • Tolérer les pucerons précoces

Être un peu indulgent avec la première infestation de pucerons de la saison peut aider à développer une présence de chrysopes et à réduire les problèmes futurs. Si vous pouvez tolérer la première épidémie de la saison, l'approvisionnement immédiat en pucerons peut encourager les chrysopes qui passent à pondre et à établir une population reproductrice.

  • Ajoutez des plantes qui attirent les insectes bénéfiques

De nombreuses herbes et plantes qui coulent peuvent être utilisées à la fois pour augmenter la biodiversité de votre potager et pour attirer les insectes bénéfiques. Certaines plantes qui peuvent être plantées pour aider à attirer les chrysopes comprennent l'angélique, le carvi, la coriandre, le cosmos, l'aneth, le fenouil, la fougère, le coquelicot, la mauve, la tanaisie et l'achillée millefeuille.

Combiner avec d'autres méthodes de lutte contre les parasites

La lutte antiparasitaire implique une grande variété de stratégies qui se répartissent généralement en trois principaux types de lutte antiparasitaire.

  1. Physique

La lutte physique contre les ravageurs est le processus de piégeage et d'extermination ou d'élimination des ravageurs pour les éliminer d'un environnement. La protection physique contre les ravageurs consiste à établir des barrières physiques pour empêcher les ravageurs d'entrer ou de revenir sur un site.

Les exemples incluent l'enlèvement ou la destruction de nids, la pose de pièges, le blocage de trous, d'entrées et de méthodes moins courantes telles que le contrôle de la température d'un environnement. Il reste efficace, car la résistance n'est pas un problème.

Avantages

  • Pas de produits chimiques nocifs qui peuvent avoir un impact sur l'environnement.

  • Il reste efficace, car la résistance n'est pas un problème.

Désavantages

  • Piéger et tuer des animaux est considéré comme inhumain par beaucoup. Et il y a des problèmes de bien-être et de protection des animaux qui doivent être pris en compte.

  • L'efficacité du contrôle physique peut être limitée pour les infestations importantes, et ce sera une opération qui prendra du temps.

  • Les nuisibles ne peuvent pas être empêchés de retourner dans les locaux.

  1. Chimique

La lutte chimique contre les ravageurs est répandue et est souvent utilisée pour contrôler les infestations de mauvaises herbes et arrêter les maladies des cultures. Les pesticides empoisonnent et tuent tout organisme nuisible qui les consomme ou y est exposé. Ils sont souvent combinés avec des pièges placés là où les ravageurs errent.

Seuls les techniciens qualifiés en lutte antiparasitaire sont autorisés à utiliser de nombreux pesticides chimiques, car ces substances sont souvent nocives pour les humains, la faune et l'environnement. La nébulisation est une méthode chimique à ultra-bas volume (UBV) pour lutter contre les infestations d'insectes. La fumigation consiste à sceller les locaux et à les remplir de gaz pour éliminer toute présence d'un ravageur.

Avantages

  • Il est très efficace avec des résultats rapides.

  • Économique

  • Les pesticides à faible pourcentage de produits chimiques peuvent être utilisés par des personnes sans qualification.

Désavantages

  • Les produits chimiques peuvent être extrêmement toxiques et causer de graves problèmes aux animaux de compagnie, aux humains ou à la faune.

  • Peut contaminer les eaux souterraines et affecter négativement l'environnement.

  •  Une résistance possible peut être développée par les ravageurs, ce qui les rend plus difficiles à contrôler.

  1. Biologique

Les méthodes biologiques sont le type le plus ancien de lutte et de gestion des ravageurs. Ils impliquent d'apporter des changements naturels à l'environnement sans pesticides ni dommages physiques. Cela peut signifier l'utilisation d'organismes naturels pour réduire ou éliminer un ravageur. Parfois, cela consiste en l'introduction d'un prédateur naturel connu.
Dans l'agriculture, des exemples sont des coccinelles introduites pour éliminer les pucerons ou lorsque des micro-organismes peuvent être introduits pour protéger une espèce hôte.

Les méthodes biologiques modernes dans les locaux comprennent des traitements à faible teneur en oxygène, à la chaleur et une combinaison de la technologie du vide et du MAP (Modified Atmosphere Packaging).

Avantages

  • Il est extrêmement respectueux de l'environnement et peut stimuler les habitats fauniques et les systèmes écologiques.

  •  C'est souvent une solution à long terme.

  •  Méthode peu coûteuse et facile à gérer.

Désavantages

  • Pas très fiable car les résultats sont imprévisibles.

  • Pas particulièrement rapide et n'élimine généralement pas complètement un problème de ravageurs.

  •  Peut perturber l'équilibre naturel de l'environnement en modifiant la chaîne alimentaire et en créant une infestation différente.

Utiliser des pièges à phéromones pour attirer et capturer les insectes

La chrysope verte commune forme un groupe de prédateurs généralistes important pour la lutte biologique. Plusieurs rapports montrent l'attirance de ces insectes pour les plantes volatiles, et un appât floral composé ternaire, très attractif a été développé. Les pucerons étant une proie préférée des larves, on pourrait s'attendre à ce que ces chrysopes soient attirées par les produits sémiochimiques des pucerons, par exemple les phéromones sexuelles des pucerons, comme on en trouve chez plusieurs autres espèces de chrysopes vertes.

Planter des plantes qui attirent les prédateurs naturels des parasites

Parce que les chrysopes adultes se nourrissent abondamment de pollen et de nectar, la culture de fleurs riches en nectar aidera à les attirer dans votre jardin ainsi qu'à attirer les abeilles, les papillons et d'autres insectes bénéfiques. Si les femelles adultes trouvent un approvisionnement en nourriture, elles sont beaucoup plus susceptibles de pondre leurs œufs à proximité. Les fleurs ombellifères et ressemblant à des marguerites semblent être les plus attrayantes, en particulier l' alyssum , l' aneth , le calendula , l' angélique , la marguerite dorée , la coriandre , le cosmos , la dentelle de la reine Anne , l' achillée millefeuille , le fenouil , la tanaisie et le pissenlit.

Chrysope est une option efficace et respectueuse de l'environnement pour protéger les plantes des parasites. Suivre les étapes et astuces recommandées pour obtenir les meilleurs résultats