Sénior : comment améliorer l’accessibilité de la maison ?

Sénior : comment améliorer l’accessibilité de la maison ?

Selon l’INSEE, environ 30 % des personnes de plus de 70 ans sont en perte d’autonomie. Bien que certaines choisissent d’aller en EHPAD, d’autres préfèrent rester dans leurs domiciles. Il devient alors nécessaire d’améliorer l’accessibilité de ces maisons afin de fluidifier les déplacements et de réduire les risques d’accident. Voici quelques solutions pour y arriver.

Optimiser l’utilisation des escaliers

Pour de nombreux séniors, les problèmes de mobilité dans les maisons modernes se situent essentiellement au niveau des escaliers. En effet, il est particulièrement difficile de grimper ou de descendre plusieurs marches.

Lire également : Pourquoi choisir le métier d'accompagnant éducatif et social ?

L’une des meilleures façons d’améliorer l’accessibilité de la maison est d’installer un monte-escalier. C’est un fauteuil électrique qui permet de se déplacer du bas vers le haut et inversement. Aujourd’hui, il existe de nombreux types et modèles de monte-escaliers qui prennent en compte des paramètres extrêmement intéressants.

Toutefois, en raison du coût de ce type d’équipement, peu de personnes en font usage. Heureusement, il existe une Aide de l’état pour l’installation d’un monte-escalier qui permet de réduire considérablement les couts finaux.

A voir aussi : Équipements ergonomiques : travail et bricolage sécurisés pour les seniors

L’aménagement des pièces de vie et de la salle de bain

Bien que le Cout d’un monte escalier subventionné, soit relativement intéressant, l’installation de cet équipement ne suffit pas à optimiser l’accessibilité. Il est important d’y associer l’aménagement des pièces de vie et de la salle de bain.

Les pièces de vie

Pour faciliter la mobilité des séniors, il est essentiel de réaménager l’espace. Concrètement, prenez soin de dégager des zones de circulation et de ranger les meubles lourds. Aussi, pensez à fixer les tapis au sol et à déplacer les fils électriques. Ces différents éléments sont susceptibles d’entrainer des chutes et des accidents graves.

Aussi, puisque les séniors marquent généralement des pauses pendant leurs trajets, il peut être intéressant de fixer des barres d’appui tout au long des murs.

La salle de bain

46 % des chutes annuelles chez les séniors ont lieu dans la salle de bain. Cela s’explique par le fait que les douches traditionnelles ne conviennent absolument pas aux personnes à mobilité réduite.

Pour éviter les accidents, il est conseillé d’installer une douche italienne. C’est une douche caractérisée entre autres par un sol en pente destiné à faciliter l’écoulement de l’eau. Elle présente un double avantage parce qu’elle permet également aux séniors de rentrer sans difficulté.

La douche italienne est aussi caractérisée par l’absence de bac de douche et de paroi. On dispose donc d’énormément d’espace et d’une grande liberté de mouvement. Cela dit, il est fortement conseillé d’installer des barres d’appui ainsi que des carreaux antidérapants pour éviter les glissades.