4 raisons d’ouvrir un PER

4 raisons d’ouvrir un PER

Le plan épargne retraite est un placement à long terme qui offre beaucoup d’avantages, son but ? se constituer un complément de revenu intéressant pour optimiser la retraite, avec également la possibilité de bénéficier d’avantages fiscaux.

A découvrir également : Qu'est ce qu'un prolapsus ?

  1. PER : Un produit pour préparer sa retraite 

  2. 4 Bonnes raisons d’ouvrir un plan d’épargne retraite 

    A lire également : Les compétences nécessaires pour devenir surveillant dans un internat

  • Réduire vos impôts sur le revenu

  • Transférer les anciens contrat de retraite 

  • Transfert entre nouveaux PER

  • Le déblocage anticipé 

PER : Un produit pour préparer sa retraite

Le plan d’épargne retraite, vise à se constituer une épargne tout au long de votre vie active, le solde se rend disponible à la prise de votre retraite. En plus de protéger votre retraite dû à la baisse de vos revenus, vous bénéficiez d’avantages fiscaux. Existant depuis octobre 2019 dans l'intérêt des français, le PER REMPLACE DÉSORMAIS LES PERP, PERCO, Préfon et autres contrats Madelin. Il regroupe trois produits différents le PER individuel (PERIN) ,  le PER d’entreprise collectif (PERECO) ainsi que le PER d’entreprise obligatoire (PERO).

4 Bonnes raisons d’ouvrir un plan d’épargne retraite 

Réduire vos impôts sur le revenu

Le plan d’épargne retraite (PER) ne vous donne pas le droit à une réduction de vos impôts à proprement parler mais offre une déduction fiscale : les sommes versées sur le plan d’épargne peuvent être déduites du revenu imposable, et comme le revenu imposable diminue, votre impôt diminue.Le montant des économies réalisées grâce au PER est proportionnel à votre taux d'imposition (tranche marginale).

Transférer les anciens contrat de retraite 

La loi Pacte a réformé l’épargne retraite avec la création des plans d’épargne retraite (PER). Ces nouveaux dispositifs plus souples que les anciens produits ( Madelin, Perco, PERP, PER Entreprises) rendent les conditions de transfert par ailleurs plus avantageuses. Avec pour objectif une facilité de groupement de tous les contrats retraite détenus par l’épargnant sur un même plan.

Si vous détenez un contrat Madelin ou un Perp, les sommes détenus sur ces anciens dispositifs peuvent être transférées vers les nouvelles solutions. Si vous êtes salarié d’une entreprise qui a mis en place un PER obligatoire ou un PER Collectifs. Vous pouvez également transférer les sommes détenus sur un PER Individuel souscrit personnellement. 

Si vous détenez un contrat Préfon, De même que pour le Perp ou contrat Madelin les sommes détenus sur votre contrat peuvent être transférés sur un nouveau PER Individuel.

Lorsque vous transférez votre ancien solde de contrats vers un nouveau PER, les sommes épargnées seront alors placées dans le compartiments 1 dis “versements volontaires”.

Concernant les contrats détenus dans le cadre professionnel (PER Entreprises,article 83, Perco). En cas de changement d’entreprise si votre nouvel employeur propose un PER obligatoire ou collectif, le transférer de votre contrat vers celui de votre nouvelle entreprise est possible. Également quand vous le souhaitez, vous pouvez transférer les sommes auparavant épargnées sur un PER Individuel. Cependant si vous êtes toujours dans l’entreprise seuls les encours sur le Perco seront transférables et dans la limite d’un transfert tous les 3 ans. 

Les sommes transférées issues du Perco seront placées dans le compartiment 2 dis “épargne salariale” de votre plan d’épargne retraite. Celles issus de PER entreprises deux possibilités si les sommes proviennent de versements effectués librement sur le contrat elles seront placé dans le compartiments 1 “versements volontaires”, pour les sommes versée par votre entreprise elle seront placées dans le compartiment 3 “cotisations obligatoires”.

Sachez également, si vous entreprise le souhaite, elle peut procéder à un transfert de vos contrats existants vers un nouveau PER. Dans ce cas, en tant que salarié vous n’avez aucune démarche à effectuer. 

Transfert entre nouveaux PER 

Conçus pour être plus facilement transférables entre eux, les nouveaux PER peuvent ainsi vous suivre tout au long de votre vie active. 

Il vous est donc possible à tout moment de transférer votre PER Individuel vers un autre PER Individuel. Également le transfert d’un PER Individuel est possible vers les PER Collectif ou Obligatoire. Cependant pour le transférer d’un PER Obligatoire vers un PER Individuel ou un PER Collectif, vous devez nécessairement avoir quitté l’entreprise. Pour effectuer le transfert du PER Collectif au PER Individuel vous avez la possibilité tous les 3 ans. 

Vous avez la liberté de choisir ou non de transférer vos différents contrats, vous êtes libre de conserver et de continuer d'effectuer vos versements sur le contrat, ou d'en ouvrir un autre pour de nouveaux versements, ou encore de transférer votre PER vers un nouveau PER. 

Le déblocage anticipé 

Les plans d'épargne retraite ont pour vocation, vous constituer durant la vie active une épargne,se rendant disponible au moment de la retraite. Pour tenir compte des événements de vie, des déblocages anticipés sont prévus. 

Pour les anciens contrats de retraite les cas de déblocage pouvaient être différents d’un contrat à l’autre. La réforme Pacte a conduit l’uniformisation des cas de déblocage anticipé avec des spécificités. 

Ces 3 nouveaux PER peuvent être alimentés sous différents formes varient selon la nature du plan et sont répartis sous 3 compartiments dédiés : 

  • Les versements effectués volontairement 

  • Les versements issus de l’épargne salariale (CET, intéressement,participation,congés non soldés..) 

  • Les versements provenant de cotisations obligatoires à la retraite effectuées par l’employeur. 

Globalement cette nouvelle réforme tend vers l'uniformisation des conditions de déblocages, cependant des spécifications peuvent être adoptées selon la nature des différents versements. Également la fiscalité des retraits change selon l’origine du versement. 

Les situation considérées comme des accidents de la vie : 

  • Le décès de votre partenaires de pacs ou de votre époux/épouse  

  • L’expiration de vos droits d’assurance chômage

  • L’invalidité de deuxieme ou troisieme catégorie de la sécurité sociale du titulaire de contrat, de son partenaire de pacs, époux/épouse, ou l’un de ses enfants

  • Le surendettement 

  • La cessation d’une activité non salariée suite à un jugement de liquidation judiciaires

  • L’achat d’une résidence principale  

Le décès du titulaire du PER, n’est pas considéré comme un cas de déblocage anticipé, les sommes sont alors transmises au partenaire de pacs ou conjoint marié. Le solde est totalement exonéré des droits de succession.