Puis-je partir à la retraite à 55 ans ?

Puis-je partir à la retraite à 55 ans ?

L’âge légal de la retraite en Suisse est de 65 ans pour les hommes et de 64 ans pour les femmes. Cependant, il est possible, sous certaines conditions, de prendre une retraite anticipée ou, au contraire, de reporter la retraite de quelques années. L’impact de l’une ou l’autre de ces décisions aura forcément un impact sur le montant de la pension que vous recevez lorsque vous prenez votre retraite.

Pouvez-vous prendre une retraite anticipée en Suisse ?

Il est possible en Suisse de prendre une retraite anticipée de quelques années, l’inconvénient étant que vous recevrez une pension inférieure.

A découvrir également : Senior : les avantages d'adopter un chat

En ce qui concerne la pension AVS (1er pilier), vous pouvez vous la faire verser au plus tôt un ou deux ans avant l’âge légal de la retraite : votre rente sera alors réduite de 6,8 % si vous prévoyez votre retraite d’un an et de 13,6 % si vous prévoyez votre retraite de deux ans retraite. Au moment de l’âge légal de départ à la retraite, cette réduction sera recalculée, mais de manière que vous êtes sur un pied d’égalité avec les retraités qui ont attendu jusqu’à l’âge légal, votre pension restera réduite.

Il est à noter que même si vous prenez une retraite anticipée, vous devrez continuer à cotiser à l’AVS jusqu’à ce que vous atteigniez l’âge légal de la retraite.

Lire également : Tout savoir sur les plaques funéraires

En ce qui concerne l’assurance professionnelle (2e pilier), la possibilité de prendre une retraite anticipée dépend de la réglementation de votre fonds de pension. En principe, l’âge minimum pour la retraite anticipée est fixé à 58 ans : si vous prenez une retraite anticipée, le taux de conversion sera considérablement réduit et votre pension sera nécessairement réduite. En outre, vous n’aurez droit à votre rente AVS que deux ans avant l’âge de la retraite. Tant que vous n’avez pas droit à une pension AVS, certains fonds de pension prévoient également une pension complémentaire, également appelée « pension relais AVS »  : celle-ci n’est généralement pas gratuite et entraîne une réduction de la pension tout au long de la retraite. Cependant, c’est parfois proposé par l’employeur.

Une autre solution, si vous prévoyez prendre une retraite anticipée, consiste à racheter des années de cotisations au RPA. Vérifiez auprès de votre caisse de retraite pour plus d’informations.

D’une manière générale, qui dit que la retraite anticipée signifie une pension réduite pendant toute la durée. En effet, lorsque vous prenez une retraite anticipée, la période de cotisation est nécessairement réduite.

Si vous avez cotisé à un régime de retraite privé en souscrivant à un 3e pilier, il vous sera plus facile de bénéficier d’une pension confortable si vous prenez votre retraite anticipée.

Le pilier 3A (3e pilier lié) vous permet de retirer votre capital 5 ans avant l’âge de la retraite. Si vous avez souscrit à plusieurs 3ème pilier, vous pouvez échelonner le retrait de vos actifs (un retrait partiel de votre 3e pilier n’est plus possible à partir de 5 ans avant l’âge légal de départ à la retraite). Cela vous permettra de remplir les échappatoires causées par la retraite anticipée tout en réduisant votre fardeau fiscal.

Le 3e pilier est le meilleur moyen de réduire les écarts si vous prenez une retraite anticipée.

Néanmoins, même avec le 3e pilier, vous bénéficierez nécessairement d’une pension de vieillesse inférieure à celle d’un départ à la retraite à l’âge légal. Une autre possibilité est de prendre une retraite partielle au cours des dernières années précédant l’âge de la retraite.

Peut-on reporter sa retraite en Suisse ?

Vous n’êtes pas obligé de prendre votre retraite à l’âge légal en Suisse si vous souhaitez continuer à travailler pendant quelques années. Il est donc possible pour vous de reporter le versement de votre rente AVS de un à cinq ans. Cela vous permettra de bénéficier d’une pension plus importante.

En ce qui concerne le LPP, les institutions de retraite autorisent généralement le report du paiement du 2e pilier jusqu’à l’âge de 70 au plus. Dans ce cas, vous cesserez de cotiser au 2ème pilier dès que vous aurez atteint l’âge légal de la retraite, mais le report du versement vous permettra de bénéficier d’un taux de conversion plus attractif et donc d’une pension plus élevée lorsque vous prendrez votre retraite.

En ce qui concerne le 3e pilier, tant que vous continuez à exercer une activité rémunérée, vous pouvez continuer à cotiser au 3e pilier jusqu’à 5 ans après l’âge de la retraite. Cela vous permettra d’augmenter encore vos actifs de prévoyance privée. Vous pouvez alors soit retirer votre crédit du 3e pilier sous forme de capital, soit demander qu’il vous soit versé sous forme de rente viagère.